Des nouvelles en provenance de l’Arbresle

Des nouvelles en provenance de l’Arbresle

ArbresleOn peut saluer le Comité du Rhône qui a pris en charge les championnats de France quadrette et triple, un peu en catastrophe, après le désistement de la ville de Grenoble, sauvant ainsi la compétition reine des boules. Il faut reconnaître que cette belle localité qu’est l’Arbresle a tous les atouts pour accueillir de belle façon un championnat de France : un beau complexe sportif avec des structures de qualité, des terrains de foot en stabilisé, des parkings à proximité, etc. Dommage que la météo ne soit pas de la partie. En effet, un petit déluge matinal a transformé les jeux en bourbier notamment du côté des M4. Il a fallu redécouvrir la portée et pour ceux qui ne savent pas l’utiliser ce fut dur, très dur. Ce fut très dur aussi pour les tireurs qui manquaient d’appuis et dont les racleuses s’étaient transformées en sauteuses. Cependant, certains ont bien su s’adapter et on a pu voir du beau jeu.

Puis, les jeux ont séché et même si la pluie est revenue mais de façon moins virulente, elle n’a pas douché l’enthousiasme et la volonté des compétiteurs. Justement, pour ce qui est de la compétition, vous pouvez trouver les résultats du jour dans la rubrique compétition. On s’apercevra tout de suite que la 2ème division ardéchoise n’a pas pesé bien lourd, perdant trois de ces quatre représentants en deux tours, Brousset, Guillaud et Marres. Seul, Landraud a gagné le droit de revenir ce samedi en passant par les barrages où cette formation a notamment réussi un but pour six.

Les féminines ont leurs supporters
Les féminines ont leurs supporters

Chez les féminines, les Albenassiennes de Gineste pourtant à égalité avant la dernière mène ont manqué l’occasion d’accrocher les barrages. C’est ce qu’a su faire Chaize d’Annonay pour gagner son billet pour la suite. Sapet de Saint Victor et Tracoulat d’Annonay n’ont pas eu ce souci, s’imposant assez largement dans leurs deux parties.

En M3, l’Ardèche est bien dans le coup avec trois de ces équipes en barrages, Pastré, Mandon et Sonnier. Les quatre autres formations, Fort, Béraud, Fontanel et Rioufreyt n’ont même pas eu en passer par là pour prendre leur billet pour le samedi. Aux dernières nouvelles, Pastré et Mandon sont passé en barrages. Seul Sonnier quitte la compétition.

En M4, tout le monde passe par la case des barrages sauf Besson qui malheureusement a perdu ses deux parties. Mais à ces barrages, l’Ardèche a de la casse avec les éliminations de Théoullier, Surmiak et Balandraud. Seuls, Bernard et Guyard continuent leur chemin.

Ce samedi, les F2 (une équipe) et les U18 (trois formations) entrent dans la compétition.