Ne pas confondre église et boulodrome, messe et fédéral

Ne pas confondre église et boulodrome, messe et fédéral
Ceux qui tenaient la table de marque ont gardé le sourire et ont continué d’officier de façon compétente et dans la bonne humeur
Ceux qui tenaient la table de marque ont gardé le sourire et ont continué d’officier de façon compétente et dans la bonne humeur

Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer une petite anecdote sur le fédéral qui vient d’avoir lieu à Villeneuve de Berg. Dimanche matin, un monsieur, pas très content que sa voiture soit coincée par un autre véhicule, s’est présenté à la table de marque pour manifester son mécontentement et demander que le véhicule gênant soit déplacé. Malgré plusieurs appels au micro, personne ne s’est présenté et le ton du monsieur est monté pour se plaindre des boulistes et de leur occupation de la place.

Finalement, une dame est arrivée pour prendre son véhicule. Daniel Ozil, membre du CBD, qui officiait à la table de marque et qui subissait depuis un bon moment le courroux du monsieur est allé la voir pour lui demander : « Mais madame sur quel jeu étiez-vous pour ne pas entendre nos annonces répétées ? ». Et, elle de répondre tranquillement : « je n’ai rien à voir avec les boules. J’étais à la messe ». Comme quoi avant de lancer la pierre, c’est comme aux boules, il vaut mieux réfléchir.