Figure bouliste locale, le Tonin s’en est allé

Figure bouliste locale, le Tonin s’en est allé

Toute la famille des boulistes villadéens est en deuil. En effet, elle vient de perdre son doyen, Antonin Perge, à l’âge de 88 ans. Qui ne connaissait pas Tonin qui a participé jusqu’à cet automne aux entraînements du mercredi soir tant que le temps l’a permis. Licencié de la première heure lors de la création de l’Amicale Boule Villadéenne en 1976, il n’y avait jamais exercé de responsabilités mais était toujours là pour donner un coup de main. Ses fils, Christian et Bernard sont également des boulistes tout comme sa petite-fille, Malone. Christian est d’ailleurs président de l’ABV depuis plusieurs années. Médaillé lors du dernier congrès départemental, Tonin n’avait pu assister à cet événement car il venait d’être hospitalisé. C’était un vrai joueur de boules, accrocheur, adroit, qui avait participé aux championnats de France.

Tonin, c’était aussi un personnage à la Pagnol, têtu, capable de coups de gueule même contre ce petit caillou invisible qui lui faisait dévier sa boule. Il avait aussi le sens de formules dont il avait le secret mais le cœur sur la main, toujours prêt à rendre service. Véritable touche-à-tout, tour-à-tour jardinier, viticulteur, arboriculteur, maçon carreleur, ferrailleur, bûcheron et bien d’autres choses, il avait des journées interminables et on le voyait encore passer en tracteur en pleine nuit noire. On aurait dit que le temps n’avait pas de prises sur lui.

Mercredi 13 décembre, la cérémonie civile et la crémation ont eu lieu à Bourg Saint Andéol, le crématorium de Lavilledieu à 2 km de chez lui étant en maintenance cette semaine. Le dépôt de l’urne s’est effectué au cimetière villadéen dans l’après-midi avant un pot servi à sa mémoire selon sa volonté.