Coup de chapeau aux fushias de Chalamont

Coup de chapeau aux fushias de Chalamont
Le dimanche soir, les bénévoles avaient encore la pêche.
Les élus aussi ont joué le jeu dont le maire, Ali Benmedjahed (au milieu avec le chapeau blanc), qui a poussé sa participation jusqu’à revêtir le fameux maillot fushia.

Il semblerait que tout a été dit sur ce Championnat de France doubles à Chalamont mais ce serait faire injure aux organisateurs de ne pas saluer leur impressionnant travail. De tous les côtés, on n’entendait que des compliments. Il faut dire que tout était parfait. Le président, Bruno Charvieux, a réuni 120 bénévoles motivés et il a même dit lors de la réception d’ouverture le vendredi soir : « s’il en aurait fallu 200, je les aurais eus ». Renseignements pris, il ne récolte là que les fruits de son travail et de son investissement auprès des autres associations chalamontaises lorsqu’elles organisent quelque chose.

Philippe Coquet a félicité l’équipe dirigeante et l’a invitée à poursuivre dans cette voie. Après le simple en 2015, le double cette année, pourquoi pas le quadrette dans un avenir proche ?
Des tribunes bien pleines pour suivre les finales.

Coup de chapeau donc aux gens en polos fushia. Tout était parfait : les toilettes tenues propres toute la journée, un service de restauration rapide qui effectivement était rapide, un service de repas à la salle municipale qui a servi 600 personnes le samedi midi sans souci et avec célérité, des petites mains qui circulaient autour des jeux enlevant le moindre papier qui aurait traîné, la réception d’ouverture effectuée dehors de façon à ce que tout le monde en profite, des miss pour remettre les prix, une buvette où on n’attendait pas, etc.

Petite info : l’an prochain le Championnat de France aura lieu à Compiègne (Oise), une belle balade en perspective quand on sait que les joueurs résident majoritairement en Rhône-Alpes.