Trois plateaux de haut niveau pour les Trois clochers

Boulodrome du Mille-Club à Lavilledieu.

La table de marque villadéenne.

Lavilledieu n’aura les boulistes qu’une journée, celle du samedi 6 mais elle accueillera 48 équipes au lieu des 32 habituelles grâce au passage, sur ce seul site, en poules de trois. C’est la raison pour laquelle que sur ce lieu où les parties ont débuté à 8 heures, elles se termineront à 21 heures au lieu de 19 heures sur les autres boulodromes. De plus, hasard du tirage, Lavilledieu bénéficiera d’un plateau haut de gamme. En effet, les anciens vainqueurs du Challenge qui sont présents sont tous au boulodrome du Mille-club, Plan vainqueur avec St Michel de Maurienne en 2016, Verdelli avec Balaruc en 2013, Joullie et Cazorla avec Balaruc en 2014, Fraysse, Marcel et Paillasson de Bourg St Andéol en 2017 mais aussi les 3ème de l’an dernier, Mariac de Tournon ; les finalistes 2016 de Dauvergne avec Satolas ; la formation Vivenzio de St Jean le Centenier qui évoluait en M1 l’an dernier ; les Champions de France doublettes 2018 Brousset de Villeneuve de Berg et une flopée de doubles du Rhône.

Boulodrome du Crouzet à Saint Jean le Centenier.

La table de marque Saint Jeannaise.

Après le concours des gentlemen du vendredi, Saint Jean le Centenier connaîtra une belle animation ce samedi avec le Super 16 féminin qui débutera à 13h 30. Dès ce matin, les M2 sont là avec 32 équipes et du beau monde. Il y a les finalistes 2014, Robuchon (Montélimar), des joueurs qui arrivent de l’élite Maugiron (26) et Levieux (38), le vainqueur du National de Lamastre de ces deux dernières années Viret (01), du très lourd avec Bellio (31) et Siciliano (26), Decret (Villeneuve de Berg) Champion de France double cette année, etc.

Boulodrome des Combettes à Villeneuve de Berg.

Place des Combettes à Villeneuve de Berg.

Boulodrome municipal à Villeneuve de Berg.

La table de marque villeneuvoise.

Villeneuve de Berg aura la chance d’avoir le gratin toute la journée de dimanche pour les parties finales des M2, F1 et F2. Ce sera l’unique occasion de voir évoluer cette division au Challenge des Trois clochers car on a bien compris, vendredi soir, lors de la réception d’ouverture, qu’il n’y aurait pas de suite à cet essai, du moins sous cette forme, tant les organisateurs ont été déçus par certains comportements.

En attendant, dès ce samedi matin, il y aura du beau monde sur les jeux avec Bation (St Jean le Centenier) ex-pensionnaire de M1, Morel qui fut finaliste de la première édition du challenge, Ruillat (69) qui redescend de M1, Bernardi (Loriol) qui reste sur une très belle saison, quelques noms qui font peur de par leurs riches palmarès tels Noharet (Valence) et Rougies (Nice) qui évoluent dans la même poule et plein d’autres dont les Ardéchois, Deroux (Villeneuve de Berg), Duport (Bourg Saint Andéol), Guillaud et Sarrazin (Champagne Saint Désirat).

Publié dans Actualités