Les grandes lignes du congrès

Les grandes lignes du congrès

Le manque de participation au congrès départemental tombait mal puisque dans son allocution le président, Alain Chanéac, a insisté sur la nécessité de recruter des bénévoles afin d’étoffer les commissions départementales par souci de structuration dont le CBD manque cruellement. D’ailleurs, le président de la commission des jeunes, démissionnaire l’an dernier, n’a toujours pas été remplacé et d’autres commissions ne reposent que sur une personne alors que le souhait serait d’avoir un représentant de chaque secteur dans chaque. Le président Alain Chanéac a invité les râleurs à rejoindre le bureau permanent pour lui faire profiter de leur savoir.

Au niveau des finances, le trésorier Jean-François Poirier a souligné le retour à un solde légèrement positif où, sans surprise, c’est le poste de salarié qui coûte cher malgré toutes les économies réalisées ici ou là notamment sur l’élaboration du calendrier et les bénévoles (frais de déplacement et frais de réunions).

Les responsables de commission ont ensuite défilé avec leur rapport dont on retiendra qu’il manque des arbitres mais que des formations seront organisées, que la moyenne d’âge des boulistes est élevée mais qu’il y a quand même 114 jeunes en Ardèche qui ont besoin d’être encadrés, que les AS féminines sont passées de 4 l’an dernier à 7 cette année, que les concours qualificatifs ne seront maintenus que si une commission les prend en charge, que la fréquentation du site Internet (CBD07) est toujours en très forte progression, que, comme chaque année ou presque, des règles sportives ont changé et vont entraîner de l’incompréhension et du travail en plus pour les bénévoles organisateurs (les planches amovibles de fin de jeu vont devoir être fixées afin qu’elles ne bougent pas car sinon les boulistes ne pourront pas attraper leurs boules sans sortir du cadre, certains cadres de jeu devront être revus pour les mêmes raisons).