Courrier d’Alain Chanéac, président du CBD

Afin que tous les licenciés ardéchois soient au courant des démarches entreprises par le CBD concernant les licences, voici le courrier envoyé par le président du CBD, Alain Chanéac aux présidents de secteurs.

« Aubenas le 20/11/2020

Mesdames, Messieurs Les présidents de secteur et d’AS

Je vous adresse ce courrier pour répondre aux différentes remarques sur le retour des licences et leur prix à ce jour.

  • La FFSB est aujourd’hui en campagne pour les élections, quand je lis les programmes des 2 listes, elles sont prêtes à faire un effort sur le prix des licences pour 2020/2021, attendons que le bureau fédéral soit en place, pas avant fin janvier.
  • Pour le comité de l’Ardèche, une nouvelle équipe sera élue le jeudi 26 novembre 2020.

Si je suis élu, lors de la première réunion du Comité Directeur du CBD07, tous ces sujets seront à l’ordre du jour, discutés et soumis au vote.

A mon humble avis, il faut que toutes les instances boulistes : FFSB – AURA – CBD – SECTEUR – AS, fassent un effort pour les licenciés.

A ma connaissance et à ce jour, un seul secteur de l’Ardèche (sur les 7) et ses AS n’ont rien pris sur le prix des licences, ce qui les a diminuées d’environ 5 € par rapport à l’année dernière.

Je crois savoir que quelques AS ont fait un geste conséquent pour le prix des licences, je les félicite. Il est vrai que peu d’AS de l’Ardèche sont prêtes à déposer le bilan, et faire cet effort financier est louable et à relever.

Petit retour en arrière : La saison bouliste commençait en Avril et finissait en septembre, soit 6/7 mois de l’année. Aujourd’hui le sport Boules n’a pas de trêve, 12 mois sur 12.

Cette année qui est très particulière, pour les raisons sanitaires que l’on connait, va je l’espère reprendre très vite, et la saison ne sera pas complètement « foutue ». C’est pour cette raison que j’espère que le retour de licences sera modéré et que chacun fera l’effort de la garder pour 2020/2021.

Il nous faut faire très attention sur les finances du CBd07, qui sont fragiles. Nous avons des frais fixes, une salariée. L’Ardèche aide les joueurs et les équipes qui participent aux différents championnats de France, pour un coût non négligeable d’environ 11000 €. Nous aurons délivré moins de licences, donc une rentrée d’argent moins importante pour faire face à ces dépenses.

Le comité n’a pas la volonté d’épargner, les finances appartiennent aux licenciés. Toutes les décisions, y compris financières, sont prises par les membres du comité directeur, représenté par tous les secteurs.

N’oublions pas que nous nous devons d’aider également les actions notamment en faveur du développement des jeunes par exemple.

Je suis très attentif à vos remarques et suggestions, ce sera mis sur la table (je le répète, en cas d’élection).

Sportivement,

Alain CHANEAC »

Publié dans Actualités